drapeauUSA

Aujourd'hui, mardi 15 Janvier 2008, c'est le tour de l'état de Michigan de voter pour désigner le candidat démocrate et le candidat républicain pour les élections présidentielles américaines de novembre 2008.

Mais seul le scrutin des Républicains comptera cette nuit pour l'investiture du candidat à la Maison Blanche. Bref, pour être précis, les Républicains ont demandé d'avance la date des primaires dans le Michigan à aujourd'hui mais les démocrates ont mis leur véto et ont décidé de n'allouer aucun délégué pour l'état du Michigan en représailles. Barack Obama et Hillary Clinton n'ont donc pas fait campagne dans cet état et le résultat ne donnera rien de plus par rapport à la semaine prochaine. Bref, la complexité des élections américaines continue.

Donc on va se consacrer aux Républicains et Mitt Romney, qui était le gouverneur du Massachusetts il y a quelques années va jouer sa dernière carte aujourd'hui lors de ce vote. S'il ne réalise pas un excellent score, il sera quasiment éliminé de l'investiture républicaine qui se joue pour l'instant entre Mike Hukabee, qui a gagné la première primaire dans l'Iowa le 3 janvier (voir la news correspondante dans la rubrique "Elections Américaines 2007") et John McCain qui vient de gagner la dernière primaire, mardi dernier, dans le New Hampshire. Mais Mitt Romnew, l'enfant de Michigan est pour l'instant en tête dans les sondages (dernier sondage paru dimanche le donne gagnant avec 30% des voix devant McCain 22% et Hukabee 17%).

Pour finir, une inconnue, c'est Rudolph Guliani, l'ancien maire de New York (il était maire lors des attentats du 11 septembre 2001 sur le World Trade Center) a employé une drôle de stratégie alors qu'il était favori dans la course à l'investiture depuis plus d'un an : il a décidé de frapper un grand coup pour l'état de Floride (vote le 29 janvier) et sur les états du "Super Mardi", là où une vingtaine d'états vont voter. Va-t-il réussir son pari? Réponse dans quelques semaines.

Et bien, les résultats seront publiés demain matin sur le blog. Alors si vous avez des pronostics ou des commentaires à faire sur ces primaires, n'hésitez pas. Le débat est ouvert.