La saison 2007 de Formule restera dans l'histoire comme la saison la plus passionnante et la plus serrée de l'histoire. 4 pilotes ont raflé toutes les courses de la saison. Et ses pilotes étaient dans deux écuries différentes : Ferrari et McLaren-Mercedes. La saison a été folle de bout en bout marqué par des affaires d'espionnage qui ont terni un peu le spectacle et le titre surprise de Kimi Raïkkönen. Après la première partie de vendredi dernier, voici la deuxième partie de cette rétrospective. On va suivre les GP de Bahreïn et d'Espagne.

EPISODE 2/8 : Massa revient dans la course alors que Raïkkönen connaît à nouveau les ennuis mécaniques

Sakhir à Bahreïn, 14 avril. Troisième GP de la saison et les Ferrari et les McLaren jouent au chat et à la souris. Les qualifications ont lieu sous une chaleur étouffante. Ferrari signe une nouvelle pole, la troisième en trois GP. C'est Massa qui réalise le meilleur temps avec 3 dizièmes d'avance sur... Non pas Alonso ou même Raïkkönen, mais sur Lewis Hamilton, le nouveau prodige de la Formule 1. Alonso, son coéquipier est même relégué à la quatrième place de la grille. Raïkkönen, lui, après avoir dominé de la tête et des épaules l'épreuve d'ouverture à Melbourne se retrouve une nouvelle fois troisième. Derrière, les BMW occupent les 5ème et 6ème place. C'est bien la troisième équipe du plateau. Leurs temps montrent qu'elles sont à 3 dizièmes des McLaren et des Ferrari mais l'écart se réduit. L'écurie allemande voit une belle possibilité pour la suite de la saison, et pourquoi pas une première victoire en GP. Mais il est trop tôt pour le dire.
Le lendemain, dimanche 15 avril, Massa va montrer aux autres concurrents qu'il est de retour et qu'il va se battre pour la couronne mondiale. Il part en pole, domine l'essentiel du GP. Il est en tête (sauf durant ces arrêts aux stands). Il réalise la course parfaite et il se relance parfaitement après son erreur en Malaisie et la perte de trois places.
Derrière lui, Hamilton va disposer d'une excellente stratégie de la part de McLaren Mercedes pour accrocher la deuxième place. Il rentre dans les tablettes avec trois podiums pour ces trois premières courses. Mais ce n'est qu'un début pour ce rookie de 22 ans. Raïkkönen complète le podium et finit une nouvelle fois troisième après la Malaisie.
Pour Alonso, le GP est cauchemardesque avec des problèmes de tenue de route et Heidfeld ne se fait pas prier pour doubler le double champion du monde en titre. Heidfeld finira la course 4ème et Alonso seulement 5ème.
Au soir de ce début de championnat et avant le retour de la Formule 1 en Europe, au classement pilotes, il y a trois pilotes à égalité de points : Alonso, Raïkkönen et le jeune Lewis Hamilton avec 22 points chacuns. Derrière, Massa, qui avec sa victoire, revient sur les trois hommes avec 17 points. L'Europe va voir s'affronter ses quatre hommes et la suite de la saison risque d'être passionnante.

Barcelone, 12 mai. La Formule 1 retourne en Europe, mais changement cette année, pas de Saint Marin dans les calendriers. Le circuit n'accueillera plus de GP. C'est donc direction Barcelone et le Circuit de Catalogne pour cette 4ème manche. Alonso, Raïkkönen et Hamilton sont à égalité. Au soir du GP, un seul reprendra la tête du championnat. Massa reste à l'affût avec 5 points de retard seulement. Une erreur de la part de ses concurrents et il reprendrait une place dans le classement des pilotes.
Pour les qualifications, on prend les mêmes et on recommence. Massa signe sa troisième pole consécutive de la saison. Il commence à bien prendre ses marques avec cette Ferrari F2007. Il sait désormais qu'il peut devenir champion du monde à la fin de la saison. Derrière lui, ce n'est pas Hamilton mais Alonso qui arrive deuxième avec 30 millièmes de retard seulement sur Massa. Raïkkönen, 3ème et Hamilton 4ème sont déjà à 3 dizièmes des deux premiers. Trulli réalise une bonne surprise en se qualifiant devant Heidfeld (7ème). Kubica s'offre lui la 5ème place.
En ce dimanche 13 Mai, à 14h20, on se demande ce qui se passe quand on voit Kimi Raïkkönen rentrait au ralenti dans les stands de Ferrari. C'est le premier abandon d'un des quatre hommes de tête. Et cela coûte très cher à Raïkkönen qui était à égalité avec les deux pilotes McLaren. C'est dû à un problème électronique. La malédiction semble retoucher Raïkkönen qui a connu beaucoup d'ennuis mécaniques avec McLaren en 2005 et 2006.
Massa, quant à lui, n'a pas de problème et il réalise une course parfaite en réalisant un hat trick (pole, meilleur temps en course et victoire). C'est sa deuxième victoire consécutive et il reprend des points à ces concurrents. Il double même son coéquipier qui était supérieur à lui depuis le début de la saison.
Derrière lui, les McLaren se sont bagarrés pour avoir la deuxième place mais Alonso, double tenant du titre, n'a rien pu faire face à son coéquipier qui est un débutant dans la discipline. Hamilton termine avec 11 secondes d'avance sur l'Espagnol. L'Espagnol commence à s'inquiéter de la supériorité de son équipier. Ce n'est certainement pas ce qu'il aurait pensé lorsqu'il a signé chez McLaren en décembre 2005.
Kubica, sur BMW, conserve la quatrième place qu'il a prise lors des qualifications. BMW est bien la troisième écurie de ce championnat.
Takuma Sato, lui, marque le premier point de la saison pour Super Aguri et il faut noter que Super Aguri domine pour la première fois depuis sa création son écurie mère : Honda. Honda qui a décidé de se mettre à l'écologie n'a pas trouvé la solution pour rouler vite, et sans problème technique. Barrichello arrive seulement 10ème à 1 tour de Massa, le vainqueur du jour. Button est 12ème également à un tour. Il va petit à petit se faire oublier dans le coeur de la presse britannique par Lewis Hamilton. Hamilton au soir de ce GP d'Espagne prend les commandes du championnat du monde des pilotes avec 30 points sur 40 possibles. Il réalise le début de saison parfaite mais il n'a pas encore gagné. Derrière lui, Alonso est deuxième à 2 points et Massa revient à 3 points. Raïkkönen commence à prendre du retard et plusieurs commentateurs n'hésitent pas à dire que Raïkkönen va rouler pour Massa. Mais chez Ferrari, on persiste et signe : il n'y a pas de leader entre les deux pilotes. Ils ont chacun les mêmes chances de gagner le championnat. Raïkkönen est déjà à 8 points d'Hamilton.

La suite la semaine prochaine avec le troisième épisode de cette rétrospective de cette saison 2007 de Formule 1.