La saison 2007 de Formule restera dans l'histoire comme la saison la plus passionnante et la plus serrée de l'histoire. 4 pilotes ont raflé toutes les courses de la saison. Et ses pilotes étaient dans deux écuries différentes : Ferrari et McLaren-Mercedes. La saison a été folle de bout en bout marqué par des affaires d'espionnage qui ont terni un peu le spectacle et le titre surprise de Kimi Raïkkönen. Je vais vous faire revivre cette saison 2007 en 8 parties tout au long du mois de décembre.

EPISODE 1/8 : La Formule 1 après Schumi et la naissance d'un prodige

Australie, 17 mars 2007. A Melbourne, Kimi Raïkkönen découvre sa nouvelle écurie Ferrari ainsi que Fernando Alonso qui a été tranféré de Renault. Kimi marque les esprits dès la première séance de qualifications de la saison en réalisant la pole position avec un tour de 1'26''072, à 4 dizièmes du deuxième : Fernando Alonso. Le temps d'adaptation à leurs nouvelles écuries a été très rapide.
Premier problème pour Felipe Massa : il ne part que 16ème à la suite de problèmes de boîte de vitesses.
Le lendemain, Kimi Raïkkönen réédite la performance de Juan Manuel Fangio en 1956 en faisant le hat trick (pole, meilleur temps au tour et victoire). C'est sa première victoire depuis fin 2005. Il n'avait rien gagné en 2006 avec McLaren.
La course n'est pas très passionnante à part l'accident entre David Coulthard et Alexander Wurz qui a valu une belle frayeur à l'Autrichien qui a vu la voiture de Coulthard passait sur son capot.
Kimi domine la course de bout en bout sans se poser de questions et il remporte une victoire largement méritée. Fernando Alonso termine 2ème à 7 secondes et Hamilton, pour son premier GP, devient le 17ème pilote de l'histoire a marqué des points pour ce premier GP. Il va marquer la saison en étant le meilleur rookie de tous les temps.
Au soir de Melbourne, Raïkkönen est le premier leader de la saison 2007 et McLaren est en tête chez les constructeurs.

Deux semaines après, direction Sepang et la Malaisie. Et Ferrari va céder la place aux McLaren-Mercedes qui vont dominer ce week-end de F1.
Sépang, 7 avril. Les qualifications se déroulent sous un ciel menaçant. La pluie peut frapper d'un moment à l'autre. Fernando Alonso pense avoir fait le plus dur en réalisant un temps de 1'35''310. Mais c'est Felipe Massa sur Ferrari qui raflent la mise. Il se venge du destin qui l'avait fait partir de la 16ème place en Australie. Derrière eux deux, on trouve leurs coéquipiers : Raïkkönen 3ème et Hamilton 4ème. Les BMW sont un cran en dessous des McLaren et des Ferrari mais elles sont là. Et à la moindre erreur, elles peuvent récupérer des gros points et de bonnes places.
C'est d'ailleurs ce qui va arriver le lendemain lors de la course. Massa se fait dépasser par Alonso dès le premier virage. Les McLaren sont largement supérieures aux Ferrari à Sépang et Hamilton double également les deux Ferrari. En voulant récupérer sa deuxième place, Massa part à la faute et perd deux places. Il finira 5ème sans pouvoir récupérer la BMW d'Heidfeld.
Les McLaren réalisent leur premier doublé de la saison, le 41ème de l'histoire de l'écurie en Formule 1. Derrière, les Ferrari terminent respectivement à 18''339 (Raïkkönen) et à 36''705 (Massa). Un vrai gouffre. Hamilton confirme son statut de jeune rookie surdoué en réalisant son deuxième podium en deux courses.
Alonso, lui, reprend les commandes du championnat du monde des pilotes en comptant deux points d'avance sur Raïkkönen, 4 sur son coéquipier et 8 sur Massa. Le reste de la saison risque d'être passionnante avec ses quatre là.
Chez les constructeurs, McLaren creuse l'écart avec Ferrari (32 points pour l'écurie anglaise contre 23 points pour l'écurie italienne).

La semaine prochaine, découvrez dans l'épisode 2 le retour de Massa aux affaires et le début des problèmes pour Raïkkönen. Alonso va avoir du fil à retordre avec son jeune coéquipier Hamilton, qui enchaîne les podiums comme des perles.